Montpellier

"Autrement plus familier, le Premier quatuor (1799) de Beethoven bénéficie ici d'une approche souriante et délicieusement surannée, avec ses sonorités moelleuses et ses portamenti d'un charme un rien langoureux. Allante et transparente, davantage en légèreté qu'en puissance, cette vision est mue par un souci d'équilibre classique plutôt que de fougue romantique, même dans le fameux Adagio affettuoso ed appassionato, tandis que l'Allegro final préserve souplesse et articulation malgré un tempo très enlevé."
(ConcertoNet.com, 26 July, 2005) Full review

Archive of all concerts and programmes since 2001.