Dijon

Le concert s'ouvrait sur le quatuor en sol majeur, le premier de l'opus 77, de Haydn...-une grande et belle leçon. Une interprétation proprement inspirée: un premier mouvement enjoué à souhait, le deuxième empreint d'une élégante gravité...une interprétation rayonnante.
Les qualités exceptionnelles du Fine Arts Quartet, modèle d'homogénéité, de plénitude, de distinction et d'engagement, allaient se confirmer dans le 3e quatuor de Bartók...Les ovations sont telles que, malgré la richesse du programme, les musiciens nous offrent un bis. Quel beau cadeau! Un intense bonheur. Merci, Monsieur Pressler de nous donner encore et toujours le meilleur de vous-même, et merci au Fine Arts Quartet pour cette soirée inoubliable." (Eusébius, Musicologie.org, 26 novembre 2011)
Full review

Archive of all concerts and programmes since 2001.